La faune selon Axelle

Réseaux sociaux

Faune - Afficher les éléments par tag : Hulotte
dimanche, 11 juin 2017 08:49

La Chouette Hulotte

Nom scientifique : Strix aluco

Famille : Strigidés

Taille : 38 cm

Poids : Mâle 330 à 440 grammes, femelle 420 à 590 grammes

Age maximum : 18 ans

Aspect

On la surnomme aussi  chat-huant  car ses touffes de plumes ressemblent un peu à des oreilles de chat. La  chouette hulotte est de taille moyenne, est  assez  massive avec un plumage à dominance brune  mais qui  peut varier du gris au brun écorce. Le centre foncé de ses  plumes lui  donne une apparence  mouchetée. La hulotte peut être confondue avec le  hibou  moyen duc, à peine plus petit mais qui lui, a des aigrettes.                                     
Comme beaucoup d'autres hiboux, les yeux de la chouette hulotte sont placés de face, ce qui lui donne une vision binoculaire. Pour compenser, son cou très flexible lui permet de tourner complètement la tête, pour ne pas être surprise.
Des couronnes de plumage autour des yeux canalisent les sons vers l'oreille. Ses larges ailes lui permettent le vol plané. La surface duveteuse des grandes plumes alaires supprime le bruit des coups d'ailes. Elle a des serres acérées pour capturer ses proies.

Comportement

Hibou le plus courant et le plus répandu, mais à cause de son mode de vie nocturne, on l'entend plus qu'on ne la voit. Les couples défendent leur territoire tout au long de l'année. La chouette se voit souvent dans les premiers mois de l'année, période ou elle est la plus bavarde.
Quand la hulotte est inquiète, elle se fait aussi mince que possible et ne perd pas de vue la source de danger, car elle peut tourner la tête sur 270°. Quand elle est d'humeur agressive, elle gonfle son plumage, ce qui la fait paraître plus grosse.

On peut la découvrir quelquefois pendant la journée, haut perchée dans un arbre, car elle prend parfois des bains de soleil. Elle pratique une chasse en vol très silencieuse. La hulotte chasse à l'affût et fond sur les proies qu'elle a repérées.
C'est l'un des chasseurs les plus courants dans les parcs et les jardins. Oiseau forestier à l'origine, elle s'est habituée à vivre dans les grandes cités, où elle cherche de gros arbres pour nicher. À la campagne, la hulotte chasse des mulots et des campagnols ; en ville, elle se nourrit surtout d'oiseaux, les plus gros atteignant la taille du pigeon. Elle attrape les oiseaux des jardins à l'aube et au crépuscule mais aussi la nuit, sur leur perchoir. Elle attrape également les oisillons après avoir effrayé les adultes qui les réchauffaient. Elle plume les oiseaux. Les proies trop grosses pour être avalées directement sont d'abord portées sur un perchoir puis dépecées. Plumes et pelotes recrachées après les repas s'entassent par terre et facilitent l'étude du régime. Bien qu'elle ait une bonne vue, la hulotte repère la plupart de ses proies avec son ouïe ; c'est pourquoi la pluie et le vent la gênent pour chasser. Cette chouette capture surtout des petits mammifères (mulot, etc.) et des oiseaux, mais aussi des coléoptères, des papillons de nuit, des vers, des reptiles, des amphibiens et même des poissons. Elle trouve plus aisément les lombrics quand la nuit est humide et chaude, car ils viennent alors en surface pour s'accoupler et manger. La hulotte atterrit, écoute, sautille et les saisit. Par mauvais temps, elle mange parfois des cadavres (par exemple des animaux tués sur les routes).

Habitat

La chouette hulotte est principalement sédentaire, restant sur son territoire pendant des années, même lors des hivers les plus rudes. Elle recherche les endroits boisés, les zones cultivées, les parcs et jardins arborés, soit partout où il y a des arbres, même en ville, dans lesquels elle peut nicher et se percher.

Aire de répartition

C'est l'oiseau de proie nocturne le plus répandu en France, excepté en haute montagne. Cela est dû à sa grande résistance aux hivers rigoureux. En Belgique, elle est présente surtout au sud du sillon Sambre-et-Meuse, et en Brabant.

Reproduction

Période de nidification : mars à juin.
Nombre de couvaisons : une couvée.

Nombre d'œufs : 2 à 4 œufs blancs.

Incubation : 28 à 30 jours (femelle).

Nid : la chouette hulotte niche dans des trous d'arbres ou de bâtiments. Elle peut aussi nicher dans les nids de corbeau, de héron et de faucon abandonnés, les nids d'écureuil. Quelquefois dans les granges ou sur des corniches rocheuses. Les jeunes éclosent à 3 ou 4 jours d'intervalle et restent dans le territoire des adultes jusqu'à ce qu'ils en soient chassés à l'âge de trois mois environ.

Type de nichoir : la hulotte occupe les nichoirs spéciaux de type fermé, surtout quand les emplacements naturels sont rares. Utilise parfois des nichoirs destinés à la chouette effraie. Ecoutez attentivement le cri des chouettes hulottes en janvier afin de repérer leur territoire et de déterminer les sites les plus propices à la pose du nichoir.

Envol: les jeunes prennent leur envol après 5 semaines mais quittent souvent le nid plus tôt.


Émancipation : 3 à 4 mois.


Taux de survie : 74 %.

Migration

Sédentaire.

Voix

Son hululement célèbre est un son familier dans les régions rurales et suburbaines; il résonne surtout enfin d'hiver et en tout début de printemps. Le cri est un « houuhououou-uiou ». Un « ki-ouik » aigu est utilisé par les couples pour garder le contact.

Nourriture naturelle

Régime très varié ; composé surtout de rongeurs, mais aussi d'oiseaux, d'insectes, et même de grenouilles et de tritons quand le mauvais temps rend la nourriture plus rare.

Mangeoires

La hulotte fréquente les mangeoires pour y capturer de petits passereaux. C'est seulement si l'hiver est rigoureux qu'elle mange la viande et la graisse déposées sur une mangeoire.

 


 

Publié dans Les Rapaces

Copyright © 2017 Blogs-Savoir - Tous droits réservés