La faune selon Axelle

Faune - Afficher les éléments par tag : Loup
samedi, 10 juin 2017 08:43

Le Loup

Biologie

Le loup est un des animaux terrestres les plus répandus au monde. Son aire de distribution originelle recouvrait tout l’hémisphère Nord à partir du 15e degré de latitude (il atteint le Sud de l’Arabie, l’Asie méridionale et le Sud du Mexique).

Le loup occupe des habitats très variés, de la toundra au désert en passant par les montagnes, pourvu que l’offre en nourriture soit suffisante. Le loup peut s’approcher de l’homme si l’offre en nourriture l’y incite. Les «loups spaghetti» des banlieues de Rome, qui se nourrissent des restes trouvés dans les décharges, sont devenus célèbres.

Aspect général

Au cours des siècles, les loups se sont adaptés aux habitats les plus divers. Aujourd’hui, tous les loups ne se ressemblent pas. Les biologistes ont distingué différentes sous-espèces.

Le loup mesure 1 à 1,5 m de longueur sans la queue, longue de 30 à 50 cm. La hauteur au garrot est de 60 à 80 cm, parfois même un peu plus. En comparaison, un berger allemand mesure 55 à 65 cm au garrot.

La couleur du pelage du loup varie beaucoup. Il existe des loups blancs, noirs,gris et multicolores. La coloration peut varier très fortement non seulement d’une sous-espèce à l’autre mais aussi d’un individu à l’autre. Il arrive ainsi qu’une même portée comprenne des louveteaux blancs, noirs et gris. En Italie et en France, le pelage des loups est le plus souvent un mélange de beige, de gris, de noir et de brun-jaune.

Parenté

Le loup fait partie des carnivores comme les chats, les martres et les ours, par exemple. C’est un canidé comme le chien, le renard, le lycaon (aussi nommé le loup d’Ethiopie),le chacal et d’autres espèces. Son nom scientifique est Canis lupus. On distingue aujourd’hui quelques 15 sous-espèces de loup.

Les spécialistes ne sont pas tous d’accord avec cette subdivision. Le loup est l’ancêtre commun de tous les chiens! En fait, le chien est une sous-espèce du loup. Les témoignages les plus anciens de la présence du chien datent d’environ 15000 ans. Aujourd’hui, il existe plus de 300 races de chiens avec une diversité énorme de tailles et de formes. A partir du loup, on a sélectionné des races de chiens aussi diverses que le pinscher ou le bouledogue.

Milieu vital

Une meute de loups occupe un territoire de taille très variable, selon l’offre en nourriture. En Amérique, on a mesuré des territoires de 50 à 1800 km2 (à titre de comparaison,le canton du Valais s’étend sur 5’224 km2). Dans les Abruzzes (Italie), les meutes de loups occupent des territoires de 120 à 200 km2, dans le Mercantour(France) de 200 km2. Des loups solitaires se déplacent et vivent dans les espaces séparant ces territoires.Un habitat favorable au loup comprendra plusieurs refuges où les animaux peuvent demeurer au calme. Le territoire est défendu contre les intrus, qu’il s’agisse de congénères ou d’autres prédateurs. Le hurlement permet de marquer le territoire, ce qui désamorce les conflits.

Alimentation

Le loup est un carnivore et un charognard. Le spectre de ses proies s’étend de la souris à l’élan. Le menu du loup dépend avant tout des proies disponibles.

En Europe, il chasse le plus souvent les cerfs, les chevreuils, les chamois, les mouflons et les jeunes sangliers. Parmi les animaux d’élevage, le loup chasse avant tout les moutons et les chèvres. Occasionnellement, les loups mangent aussi des oiseaux, des reptiles, des batraciens, des insectes et des fruits. Si les proies viennent à manquer, pourront aller quérir leur pitance dans les décharges.

Le loup chasse seul ou en groupe.

Il s’efforce d’approcher au plus près de sa proie sans être repéré. Dès que celle-ci s’enfuit, une course-poursuite s’engage, parfois sur des centaines de mètres. Le loup peut atteindre une vitesse de 45 à 50 km/h. La mise à mort de proies de taille moyenne comme les chevreuils ou les moutons, est brutale. Le loup mord sa victime au cou ou à la nuque, en pleine course, ce qui provoque un arrêt cardiaque ou une rupture de la nuque.

Le loup a besoin de 4 kg de viande par jour, ce qui équivaut à environ 25 cerfs par année.

Le loup dévore ses proies en totalité, poils et os compris. Une étude menée en Amérique a montré que 10% seulement des proies pourchassées sont rattrapées par le loup,et que la moitié de celles-ci sont finalement mises à mort avec succès. La chasse peut s’avérer périlleuse pour le loup, qui n’hésitera pas, à l’occasion,à chiper une proie abattue par un prédateur de taille inférieure.

Comportement

Les loups vivent en petits groupes à la structure sociale bien établie, les meutes. Une meute rassemble de deux à vingt individus, en fonction de l’habitat et de l’offre en nourriture. Elle se compose le plus souvent d’un couple alpha, de ses petits et des jeunes de l’année précédente. Dans une meute de loups règne une hiérarchie claire. Le couple alpha se trouve au sommet, suivi du mâle bêta. Viennent ensuite les loups et les louves plus jeunes. L’échelon inférieur est occupé par les jeunes d’un an et par les louveteaux de l’année. Le niveau hiérarchique détermine l’accès à la reproduction et l’ordre dans lequel les animaux se nourriront. Le port de la queue et les mimiques faciales expriment la position hiérarchique.

Le couple alpha détermine les principales activités de la meute comme la chasse, la défense du territoire et les déplacements locaux. Sa tâche principale est cependant la régulation de la reproduction. La femelle alpha empêche les autres femelles de la meute de se reproduire. Seule la femelle alpha met des petits au monde. Les autres femelles participent cependant souvent à l’élevage des jeunes.Les jeunes s’éloignent de la meute à l’âge d’un ou deux ans, parfois de manière temporaire. Ils demeureront solitaires jusqu’à ce qu’ils aient trouvé un(e) partenaire avec qui fonder une nouvelle meute.

Pour que la vie commune fonctionne dans la meute, les loups ont besoin d’un «langage» raffiné. Les animaux se comprennent grâce aux expressions faciales, au regard, à la posture, aux hurlements, aux gémissements, aux grondements et à l’odeur. Le loup dispose de six modes d’expression sonores:

le gémissement, l’aboiement, le grondement, le cri et le hurlement et les émissions non vocales, comme le claquement des mâchoires.

- Le gémissement peut traduire l’agitation, l’insatisfaction ou une légère irritation, ou exprimer une menace. Les louveteaux gémissent lorsqu’ils ont froid ou faim ou qu’ils sont seuls, les adultes lorsqu’ils appellent les petits à sortir du gîte ou lorsqu’ils apportent de la nourriture ;

- l’aboiement annonce un péril ;

- le grondement est un signal menaçant ;

- le cri exprime la peur,en particulier chez un louveteau mordu pendant le jeu.

- le hurlement participe à la constitution de la meute et permet la communication à grande distance,lorsqu’un jeune ou un individu de rang supérieur est hors de vue.

Pourquoi le loup a-t-il développé un langage aussi sophistiqué?

La plupart des canidés, à l’image du chacal ou du renard, chassent de petites proies qu’ils peuvent maîtriser seuls. Mais le loup s’en prend parfois à des proies plus grandes que lui, dont il ne peut venir à bout qu’à l’aide de congénères. La chasse en meute et la vie sociale nécessitent une communication claire entre les individus.

Reproduction

La période de l’accouplement du loup survient entre janvier et mars, plus tôt dans le sud que dans le nord. Le couple alpha partage beaucoup de temps. Les femelles sont fécondes une fois par année. Après l’accouplement, la femelle creuse un terrier dans lequel elle élèvera ses petits.

Une gestation de 61 à 63 jours précède la mise bas d’une portée de 3 à 8 louveteaux. Nés sourds et aveugles, pesant une livre, les petits resteront durant 8 à 10 semaines dans le gîte protecteur. Une fois qu’ils ont ouvert leurs yeux bleue six semaines, ils sont nourris avec de la viande par tous les membres du clan. Une fois qu’ils se tiennent sur leurs pattes, ils commencent à explorer les alentours du terrier et à jouer à la lutte.

Cette période d’imprégnation leur enseigne leur futur rang social dans la meute. Les jeunes grandissent vite, et ils devront être capables de suivre la meute dans ses déplacements et ses chasses à leur premier hiver. Dès l’âge de dix mois, ils commencent à participer à la chasse.

Le loup dans le monde

Le loup était autrefois le mammifère le plus répandu au monde. Il était présent dans tout l’hémisphère nord à partir du 15e degré de latitude. Au nord du 15e degré de latitude, il était présent dans tout l’hémisphère Nord. Aujourd’hui, il a disparu d’une partie de son aire de répartition originelle – surtout en Europe et aux USA. La principale cause de régression est la persécution par l’homme.

Les loups en Europe

Autrefois, le loup était répandu dans toute l’Europe. Il a été exterminé en Europe centrale et n’a survécu qu’au sud et à l’est de l’Europe. Depuis les années 1970, les opinions sur le loup ont changé dans de nombreux pays européens. Des périodes d’interdiction de chasse et des mesures de protection ont été introduites. Aujourd’hui le loup est protégé en Europe par des accord internationaux.Les loups reviennent en Europe centrale depuis l’ Italie, les Balkans et les Carpates.

 


Publié dans Canidés

Copyright © 2017 Blogs-Savoir - Tous droits réservés