La faune selon Axelle

Faune - Afficher les éléments par tag : Roux
mercredi, 19 juillet 2017 10:53

Kangourou roux

Kangourou roux (Desmaret 1822) – Macropus rufus

  • Ordre : Diprotodontia
  • Famille : Macropodidae
  • Sous-famille : Macropidinae
  • Genre : Macropus
  • Taille : 0,85 à 1,60 m (longueur de la queue)
  • Poids : 50 à 90 kg
  • Longévité : 20 à 22 ans

Statut de conservation UICN: LC, Préoccupation mineure

Description du kangourou roux

Le kangourou roux est le plus grand marsupial vivant, et le plus grand de tous les kangourous. Comme son nom le précise, son pelage est roux sur toute la partie supérieure du corps, le dessus de la queue, les épaules et la poitrine, tandis que la partie ventrale, la queue, les pattes arrière et les avant-bras des membres antérieurs sont de couleur chamois. La tête, parée de deux oreilles ovales et orientables, se termine par un museau carré. Les pattes avant sont plus courtes que les postérieurs et servent principalement à la préhension de la nourriture, au grattage et au toilettage. Les pattes arrière massives et puissantes se terminent par des pieds longs et fins. Elles permettent à l'animal d'évoluer par bonds lors de ses déplacements. La queue épaisse et musclée sert de balancier lors de ses sauts et d'appui au repos. La femelle porte une poche ventrale destinée à accueillir l'embryon après la mise bas.

Habitat du kangourou roux

Le kangourou roux est présent dans la partie centrale aride et semi-aride et l'ouest de l'Australie. On le trouve autant dans le bush que dans les forêts clairsemées ou dans l'outback. Il est absent des zones montagneuses de la façade côtière orientale du pays, du nord, de la pointe sud-ouest ainsi que de la Tasmanie et des îles du détroit de Bass. Il fréquente les habitats ouverts mais arborés pour se protéger du soleil.

Comportement du kangourou roux

Le kangourou roux est essentiellement crépusculaire et nocturne. En journée, il s'abrite à l'ombre des arbres ou des fourrés pour se protéger de la brûlure du soleil, se repose, fait sa toilette ou se lèche pour évacuer la transpiration par la salive. Il passe donc l'essentiel de la nuit à fourrager à la recherche de nourriture. Il est généralement sédentaire et reste sur un secteur défini, sauf en cas de disette où il peut s'éloigner de 25 ou 30 km de son territoire pour trouver des zones d'alimentation plus favorables. Il vit habituellement en petits groupes familiaux de deux à quatre individus, mais des troupes plus importantes allant jusqu'à 1.500 kangourous peuvent être observées.

Le marsupial se déplace par petits bonds, mais il est capable d'effectuer des sauts de plus de huit mètres en pleine course à une allure de plus de 60 km/h, voire des pointes à 80 ou 90 km/h. Il peut rester deux ou trois semaines sans boire, trouvant dans les herbacées qu'il mange de quoi s'hydrater. Dans les secteurs très arides où l'eau est rare, il lui arrive de creuser le sol sur près d'un mètre de profondeur pour la trouver. Il peut ainsi s'abreuver. Grâce à ces marigots éphémères, il permet à d'autres espèces de survivre. Le kangourou roux a peu de prédateurs. Parmi eux, on peut citer le dingo, le renard et quelques rapaces. Ceux-ci s'en prennent surtout aux individus faibles, malades et vieillissants, ou aux jeunes. L'adulte est tout à fait capable de se défendre en donnant des coups de patte qui peuvent être mortels. Le kangourou roux possède une excellente vision et une ouïe fine. Il communique surtout par signaux chimiques ou à l'aide d'attitudes corporelles.

Reproduction du kangourou roux

Lors de la période de reproduction, le kangourou roux mâle se bat avec ses rivaux pour conquérir les femelles, et mène ainsi de véritables « combats de boxe » à coups de patte et de pied. L'animal prend appui sur sa queue pour projeter ses pattes postérieures en avant contre son adversaire. La femelle met bas un seul jeune après une gestation de 30 à 40 jours. L'embryon se hisse alors jusqu'à la poche ventrale de sa mère et s'accroche à une des quatre mamelles dont elle dispose pour une durée de 70 jours en moyenne. La mère allaite son petit pendant environ un an. Dans des conditions favorables, il arrive qu'une femelle s'occupe de trois jeunes sur une période de deux ans : un jeune qui profite de l'abri du marsupium, un plus âgé qui reste à proximité de sa mère avant de s'émanciper, et un embryon placé en diapause, qui attend le terme de 204 jours que le plus jeune ait fini de téter, pour poursuivre son développement. Le jeune atteint sa maturité sexuelle entre 15 à 24 mois, selon que ce soit une femelle ou un mâle.

Le régime alimentaire du kangourou roux

Le kangourou roux se nourrit essentiellement d'herbes et de graminées, mais aussi d'écorces. Il ingurgite également des plantes succulentes à forte teneur en eau, ce qui lui permet de s'abstenir de boire pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Menaces sur le kangourou roux

La principale menace pour le kangourou roux est l'Homme. La prédation naturelle est en effet insignifiante, au regard des pertes que l'Homme fait subir au marsupial chaque année. L'animal est principalement chassé pour sa viande et sa peau et est considéré comme nuisible par les éleveurs, qui l'accusent d'entrer en concurrence avec le bétail pour le fourrage. L'espèce est protégée, et malgré le nombre impressionnant de tirs autorisés chaque année par les autorités dans un but commercial (1.600.000 en 2009), elle n'est pas menacée. Certains individus sont également victimes de collisions avec des véhicules.

 


 

Source : Futura Planète

 


 

Publié dans Marsupiaux
jeudi, 08 juin 2017 11:50

Le Renard roux

Mensurations

La longueur totale du renard adulte atteint 90 à 102 cm. La queue mesure environ le tiers de l'animal, soit 35 à 45 cm.

Poids 

Le mâle et la femelle ont sensiblement le même poids qui varie entre 3 et 7 kg. Les nouveaux-nés pèsent en moyenne 100 g.

Description 

Bien que l'espèce comporte trois variétés, rousse, croisée et argentée, la variété rousse est de loin la plus abondante; elle compose environ les trois quarts de la population totale de renards roux.

Élégant et élancé avec sa longue queue touffue, blanche à son extrémité, il ressemble à un petit chien agile.

Même si la majeure partie de sa fourrure est rousse, le dessous de la mâchoire inférieure, la poitrine, l'intérieur des oreilles et le bout de la queue sont blancs, tandis que les pattes, l'arrière des oreilles et les moustaches sont noirs.

Son museau est court et pointu. Ses longues oreilles, bien dressées sur la tête, lui permettent d'entendre le cri d'une souris ou d'un mulot à plus d'une centaine de mètres.

De plus, il est doué d'un odorat sensible capable de repérer une proie sous un mètre de neige. Et bien qu'il ne perçoive pas les couleurs, sa vue est perçante, même la nuit, ce qui en fait un très bon chasseur.

Habitat 

Le renard roux habite les terrains semi-boisés de préférence aux grandes forêts denses. Il fait la navette entre les petits boisés entourés de buissons, les champs cultivés, la rive des lacs et des ruisseaux, rôdant souvent près des bâtiments agricoles. 

Abri

À l'intérieur d'un territoire de 3 à 9 km2, la renarde aménage une tanière en prévision de la naissance et de l'élevage de ses petits. À cette fin, elle repère un terrier abandonné de marmotte ou de moufette qu'elle aménage pour ses besoins ou bien elle en creuse un elle-même, terrier qui lui sert durant plusieurs années.

Il comporte 2 ou 3 issues cachées par des herbes ou des branchages. L'intérieur, habituellement composé de trois pièces, est tapissé d'herbe et de feuilles sèches.

Régime alimentaire

Même si le renard roux mange à peu près tout ce qu'il trouve à se mettre sous la dent, il a une préférence pour les petits mammifères : le lièvre, le mulot, la musaraigne, la souris, la marmotte, l'écureuil, le rat musqué.

De plus, il ne dédaigne pas les petits organismes comme les écrevisses, les sauterelles, les grillons, les chenilles et les vers de terre, sans compter quelques oiseaux comme la perdrix, le canard ou des oisillons nichés au sol.

Durant l'été, les cerises, les fraises, les baies et les glands font partie de son menu quotidien auquel s'ajoute, à l'occasion, une grenouille, une couleuvre ou un poisson qu'il réussit à capturer au bord du ruisseau.

 

 


 

 

Publié dans Canidés

Copyright © 2017 Blogs-Savoir - Tous droits réservés